Rapport financier trimestriel du Tribunal des anciens combattants (révision et appel)

Pour le trimestre ayant pris fin le 30 septembre 2017

Table des matières


I. Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les principaux changements quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes pour le trimestre qui s'est terminé le 30 septembre 2017

1. Introduction

Le présent rapport trimestriel a été rédigé par la direction conformément à l’article 65.1 de la Loi sur la gestion des finances publiques et selon le format et le contenu définis par le Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT). Il devrait être lu de concert avec le Budget principal des dépenses.

Le Tribunal des anciens combattants (révision et appel), ou TACRA, est un tribunal administratif indépendant qui offre aux demandeurs un mécanisme de recours quant aux décisions rendues par Anciens Combattants Canada au sujet des demandes de prestations d’invalidité. Le Tribunal aide les vétérans, les membres des Forces armées canadiennes, les membres de la GRC et leur famille à obtenir les avantages auxquels ils ont droit pour des invalidités liées au service. Il offre aux vétérans leur seule occasion de comparaître devant les décideurs et de raconter leur situation. Le programme du Tribunal est non seulement essentiel à l’équité dans le système d’évaluation des demandes de prestations d’invalidité, mais il est aussi important pour le bien être des vétérans et de leur famille. Les membres et le personnel du Tribunal gardent cela en tête quand ils travaillent ensemble pour offrir le programme d’appel, et cherchent des façons de mieux servir les vétérans et leur famille.

Le Tribunal offre deux niveaux de recours à l’égard des décisions concernant les prestations d’invalidité : une audience de révision et, si le vétéran est toujours insatisfait, une audience d’appel. Le Tribunal constitue également le dernier niveau d’appel des décisions relatives aux allocations aux anciens combattants. Le Tribunal est une micro-organisation ayant un petit effectif dévoué. Ses quelque 25 membres à temps plein instruisent des cas faisant l’objet d’un recours auprès du Tribunal, et décident si les éléments de preuve satisfont aux exigences de la loi pour accorder de nouvelles prestations d’invalidité ou pour accroître le montant des prestations existantes. Lorsqu’ils instruisent des causes, ils analysent attentivement tous les renseignements disponibles (c’est-à-dire témoignages de vive voix, rapports médicaux, opinions d’experts, déclarations écrites, etc.) et discutent du bien-fondé de la demande, en tenant compte du fait qu’ils doivent trancher toute incertitude par rapport à la preuve en faveur du vétéran.

On peut trouver une description sommaire des activités de programme du Tribunal des anciens combattants (révision et appel) dans la Partie II du Budget des dépenses.

Méthode de présentation du rapport

Le présent rapport trimestriel a été préparé par la direction au moyen d’une comptabilité axée sur les dépenses. L’état des autorisations joint au rapport inclut les autorisations de dépenser accordées au Tribunal par le Parlement et celles que le Tribunal a utilisées, de manière cohérente avec le Budget principal des dépenses pour l’exercice 2017-2018. Le présent rapport financier trimestriel a été préparé au moyen d’un référentiel à usage particulier conçu pour répondre aux besoins d’information financière à l’égard de l’utilisation des autorisations de dépenser.

Le gouvernement ne peut dépenser sans l’autorisation préalable du Parlement. Les autorisations sont accordées par l’intermédiaire de lois de crédits, sous forme de limites annuelles approuvées, ou au moyen de mesures législatives, sous forme de pouvoirs législatifs de dépenser à des fins déterminées.

Lorsque le Parlement est dissous pour la tenue d’une élection générale, l’article 30 de la Loi sur la gestion des finances publiques autorise le gouverneur général, sous certaines conditions, à ordonner l’établissement d’un mandat spécial autorisant le gouvernement à retirer des fonds du Trésor. Un mandat spécial est considéré comme un crédit parlementaire relatif à l’exercice au cours duquel il a été établi.

Le Tribunal utilise la méthode de la comptabilité d’exercice intégrale pour la préparation de ses états financiers annuels qui font partie du processus de rapport sur les résultats ministériels. Toutefois, les pouvoirs de dépenser votés par le Parlement sont encore accordés en fonction d’une comptabilité axée sur les dépenses. Le rapport trimestriel n’a pas fait l’objet d’une vérification ou d’un examen externe.

2. Faits saillants des résultats financiers trimestriels et cumulatifs

État des autorisations

En date du 30 septembre 2017, le total des autorisations pouvant être utilisées par le Tribunal a diminué par rapport à 2016-2017, s’établissant à 11,26 millions de dollars. Les dépenses réelles pour le deuxième trimestre ont augmenté de 6,2 %, passant de 2,48 millions de dollars en 2016 2017 à 2,63 millions de dollars en 2017-2018.

Tableau 1 : Dépenses du deuxième trimestre comparées aux autorisations annuelles

Dépenses acquittées lors du troisième trimestre par rapport aux autorisations annuelles
Version textuelle

Comparaison entre les autorisations budgétaires nettes et les dépenses en date du 30 septembre 2016 et du 30 septembre 2017

Cette image présente un graphique à barres où l'axe des y met en évidence la répartition par tranche de deux millions de dollars. L'axe des y montre des données pour deux années financières, soit 2016-2017 et 2017-2018. La barre rectangulaire bleue représente les autorisations budgétaires nettes tandis que la barre rectangulaire rouge représente les dépenses pour le trimestre se terminant le 30 septembre. Le tableau indique que le budget du TACRA se chiffrait à 11,39 millions $ en 2016-2017 et à 11,26 millions $ en 2017-2018. Le tableau précise également que les dépenses pour le trimestre se terminant le 30 septembre s'élevaient à 2,48 millions $ en 2016-2017 et à 2,63 millions $ en 2017-2018.

État des dépenses ministérielles budgétaires par article courant

De façon générale, les dépenses du TACRA sont réparties de manière égale au cours de l’année. Cette tendance a été observée au cours du présent exercice, étant donné que les dépenses à la fin du deuxième trimestre équivalent à 41,5 % des autorisations disponibles.

3. Risques et incertitudes

Le TACRA est financé par l’affectation de crédits annuels. C’est pourquoi tout changement dans le financement approuvé par le Parlement se répercute sur ses activités.

Contexte : Le Tribunal offre un programme d’appel national. Il tient des audiences et rend des décisions touchant les vétérans et leur famille. En tant qu’organisation axée sur le service, le TACRA a des dépenses de fonctionnement qui reposent principalement sur les salaires et sur la demande. La gestion de la demande d’audiences se fait en fonction de divers facteurs sur lesquels le TACRA a une influence limitée.

Le Tribunal a un plan d’activités et de ressources humaines intégré et tient des réunions trimestrielles pour se tenir au fait de la situation relativement aux priorités opérationnelles, aux ressources humaines et financières et aux mesures de rendement. Il recrute de nouveaux employés, au besoin, afin de remplacer ceux qui partent et de garantir un soutien opérationnel adéquat pour le bon fonctionnement du processus de recours. Les pouvoirs et les dépenses font l’objet d’une surveillance régulière par la haute direction.

4. Changements importants relatifs au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Aucun changement important n’a été apporté aux programmes, aux activités et au personnel au cours de la dernière année.

Approuvé par :

______________________________
Thomas W. Jarmyn, président
Tribunal des anciens combattants (révision et appel)
Charlottetown, (Île-du-Prince-Édouard)

______________________________
Elizabeth Stuart, dirigeante principale des finances
Anciens Combattants du Canada

Charlottetown, (Île-du-Prince-Édouard)

II. État financiers

Tribunal des anciens combattants (révision et appel)
ÉTAT DES AUTORISATIONS (non vérifé)
Rapport financier trimestriel pour l'exercice qui s'est terminé le 30 septembre 2016
Exercice 2016-2017

(en milliers de dollars) Dépenses prévues pour l'exercice se terminant le
 31 mars 2017*
Dépenses effectuées pendant le trimestre qui s'est terminé le
30 septembre 2016
Cumul des crédits utilisés à la fin du trimestre

Crédit 10 - Dépenses de fonctionnement - Tribunal des anciens combattants (révision et appel)

9 924 2 111 4 225
Autorisations législatives - Contributions aus régimes d'avantages sociaux des employés - Programme 1 470 368 736
Autorisations budgétaires totales 11 394 2 479 4 961
Autorisations non budgétaires 0 0 0
Total des autorisations 11 394 2 479 4 961

*N'inclut que les autorisations disponibles pour l'exercice et accordées par le Parlement à la fin du trimestre.



ÉTAT DES AUTORISATIONS (non vérifé)
Rapport financier trimestriel pour l'exercice qui s'est terminé le 30 septembre 2017
Exercice 2017-2018

(en milliers de dollars) Dépenses prévues pour l’exercice se terminant le
 31 mars 2018*
Dépenses effectuées pendant le trimestre qui
s'est terminé
le 30 septembre 2017
Cumul des crédits utilisés à la fin du trimestre

Crédit 10 - Dépenses de fonctionnement - Tribunal des anciens combattants (révision et appel)

9 922 2 298 4 005
Autorisations législatives - Contributions aux régimes d'avantages sociaux des employés - Programme 1 342 335 670
Autorisations budgétaires totale 11 264 2 633 4 675
Autorisations non budgétaires 0 0 0
Total des autorisations 11 264 2 633 4 675

*N'inclut que les autorisations disponibles pour l'exercice et accordées par le Parlement à la fin du trimestre.

Tribunal des anciens combattants (révision et appel)

Rapport financier trimestriel pour le exercice qui s'est terminé le 30 septembre 2016
Dépenses ministérielles budgétaires par article courant (non vérifié)
Exercice 2016-2017

Dépenses
(en milliers de dollars)
Crédits totaux disponibles pour l'exercice se terminant le 31 mars 2017* Crédits utilisés pour le trimestre ayant pris fin le 30 septembre 2016 Cumul des crédits utilisés à la fin du trimestre
01 Personnel 10 017 2 243 4 601
02 Transports et communications 656 147 230
03 Renseignements 2 2 2
04 Services professionels et spéciaux 345 61 96
05 Locations 31 2 2
06 Réparation et entretien 27 0 0
07 Services publics, fournitures et approvisionnements 263 14 20
08 Acquisition de terrains, de bâtiments et d'ouvrages 2 0 0
09 Acquisition de matériel et d'équipement 51 10 10
10 Paiements de transfert 0 0 0
11 Frais de la dette publique 0 0 0
12 Autres subventions et paiements 0 0 0
Dépenses budgétaires brutes totales 11 394 2 479 4 961
Moins les revenus affectés aux dépenses
Total des revenus affectés aux dépenses 0 0 0
Dépenses budgétaires nettes totales 11 394 2 479 4 961


Rapport financier trimestriel pour l'exercice qui s'est terminé le 30 septembre 2017
Exercice 2017-2018

Dépenses
(en milliers de dollars)
Crédits totaux disponibles pour l'exercice qui se termine le 31 mars 2018* Crédits utilisés pour le trimestre qui s'est terminé le 30 septembre 2017 Cumul des crédits utilisés à la fin du trimestre
01 Personnel 9 888 2 355 4 140
02 Transports et communications 807 235 342
03 Renseignements 10 6 6
04 Services professionels et spéciaux 222 60 81
05 Location 31 5 8
06 Réparation et entretien 27 0 2
07 Services publics, fournitures et approvisionnements 78 18 32
08 Acquisition de terrains, de bâtiments et d'ouvrages 0 0 0
09 Acquisition de machines et d'équipement 51 15 22
10 Paiements de transfert 0 0 0
11 Frais de la dette publique 0 0 0
12 Autres subventions et paiements 150 -61 42
>Dépenses budgétaires brutes totales 11 264 2 633 4 675
Moins les revenus affectés aux dépenses :
Total des revenus affectés aux dépenses 0 0 0
Dépenses budgétaires nettes totales 11 264 2 633 4 675
Date de modification :
  • Suivez-nous

  • Twitter